L'OGC : une vue d'ensemble, un regard indépendant

GANGS OF BOLLYWOOD

 COMMENT LA PÈGRE A INFILTRÉ

LE CINÉMA INDIEN

Le cinéma indien fête ses cent ans cette année. L’occasion idéale pour étudier la première puissance cinématographique du monde. Quand Eric Emmanuel Schmitt déclare « L’art aide à vivre », cette citation peut donner lieu à des interprétations variables sur la « richesse » du cinéma indien. Pour les spectateurs, c’est un divertissement à grande échelle. En contrepartie, les profits qui en découlent attirent d’autres personnalités plus obscures : les membres de la « mafia » indienne. Plus l’industrie est puissante et plus la pègre y voit un intérêt. L’art est donc un moyen colossal d’engendrer des bénéfices. C’est un grand pouvoir qui attire toutes les convoitises. Petit résumé des liens qui unissent le milieu des gangsters au septième art indien.

Pour lire la suite / Abonnements


Pour lire les pages payantes de la Revue, veuillez dans un premier temps vous inscrire (bouton connexion ci-dessous) pour vous abonner. En ce moment, 3 mois pour 5 euro avec Paypal. Pour les abonnements plus longs et renouvelables, cliquez dans la rubrique abonnements : menus Contact ou La Revue.

Connexion


Print Friendly

Mots-clefs :, , Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Vous êtes connecté en tant que pour laisser un message



Recherche

Approches
Secteurs
Sitemap